Secret Balcony

Deux semaines, ça allait. Cette semaine ça ne va plus. On a décidé de faire le confinement de façon séparée… On est pas un couple, on s’entend bien, je crash souvent chez lui et lui chez moi. Mais vivre un confinement, non merci ! Mais là ça va pas du tout. On sexms, c’est bien, mais là j’ai la tête qui fonctionne plus du tout. 

Tu fais quoi ?

Je reçois souvent une réponse un peu banale. Le confinement nous oblige à avoir des discussions parfois animées, parfois ennuyantes. 

On va prendre une marche ? Je m’ennuie de toi…

Le parc Lafontaine est à côté de chez nous. Je l’attends, on a rendez-vous dans deux heures. Je vais sur Xconfessions. Ça m’apaise un peu, mais il me manque de chair. Il me manque cruellement de chair, de salive, de soupir, de chaleur, de yeux renversés, de bouches crispées, de sueur parfumée. 

On fait le tour du parc, on jase, on rigole. Tiens, j’avais pas remarqué la petite ridule au coin de sa bouche lorsqu’il rit. Ses mains sont immenses, j’ai le souvenir de ses immenses paumes posées sur mon mont de vénus, ses doigts caressant mon clitoris. Ses lèvres sont charnues, elles supposent une capacité inouïe de chaleur sur mes seins. Sa langue rapeuse sur mes mamelons, sur mon sexe déjà humide.

Tu veux pas venir à la maison ?

Tu sais qu’on peut pas…

T’as qu’à rester sur le balcon en arrière, personne y va jamais, y’a personne à la maison et j’ouvrirai les fenêtres de ma chambre, on pourra prendre un café face à face mais à distance…

Le balcon de derrière donne sur un immeuble sans fenêtre puis sur des arbres. C’est un balcon de réflexion, quand t’as besoin de te poser réfléchir sans le bruit de la rue et des voisins. Vraiment le balcon ne donne sur aucune âme qui vive. En revanche, la fenêtre de ma chambre donne accès au balcon, sinon il faut passer par la porte du bureau pour accéder au balcon, mis à part l’escalier intérieur, qui n’est jamais utilisé faut le dire. 

Tu peux te laver les mains et te poser au balcon, je t’emmène un café et une couverture.

Je devine ses cuisses musclées à travers son jeans serré. Quand il croise les jambes je peux voir son sexe se moulé dans son jeans. Ça me donne chaud. J’ai l’eau à la bouche. J’ouvre ma fenêtre. Il est sur le papasan et j’avance mon lit pour être à sa hauteur face à la fenêtre. Il fait plus frais d’un coup. Je mets de la musique et je décide de me changer, voir si ça provoque quelque chose en lui.

Tu veux pas rester comme ça que je te regarde un peu ?

Exactement ce que je voulais. On parle un peu, le café laisse un goût doux amer sur ma langue. Je m’assois en lotus face à lui, je suis restée en culotte. 

Tes seins me disent que tu as froid..

Ils te disent que j’ai envie de toi.

Alors ouvre plus les jambes.

Je m’exécute, j’ai les joues qui flambent, il a compris. 

Enlève ton chandail que je te voie.

Passe tes doigts sur ton sexe. Pas trop vite. Respire. Caresse toi les seins, doucement, apprécie les caresses. Donne moi ton visage que je te vois.

J’approche encore le lit de la fenêtre, je veux sentir le rayon de soleil et la chaleur du désir dans sa voix et dans son regard. Si je me retenais pas je sauterais sur son sexe, l’engloutir de ma bouche. Il m’obéit aussi, je veux voir tes jambes, donne moi le plaisir de voir ton pénis se durcir lorsque tes yeux entrent en contact avec mon corps. J’ai la chair de poule, la tête qui tourne, je me masturbe en le regardant prendre son sexe dans sa main, le souffle court de me voir mouiller les pieds dans le vide, la main comme greffée entre les jambes.

La lumière illumine une partie de son visage, il a les jambes ouvertes me permettant de le voir dans sa splendeur pointer vers le ciel. Sa main libre est tendue vers moi, imitant mes gestes, sa langue tendue vers moi. Je l’imagine me couvrir de sa salive, ne sachant plus quel liquide est de lui ou de moi. Ma peau est fraîche, cette distance me frustre et m’enivre, j’ai la chair de poule, mes seins pointent les cieux, mon corps prêt à vivre une belle extase. 

Fais-toi venir, Fais-moi venir, je veux pas finir avant toi ma belle, je rêve de te goûter entière, je donne mes lèvres et ma langue, sers-toi, assieds-toi sur mon visage. Je serre tes fesses et te plaque plus fort sur moi, je veux pas sortir de ta réalité.

Je l’imagine me compressant les fesses de ses immenses mains, pénétrant sa langue plus profondément en moi. Mes doigts jouent la guitare électrique, je suis Jimi Hendrix, les sons qui sortent de mon corps sont plus envoûtants encore, je suis Foxey Lady. 

J’ai pas fini de soupirer que je l’entends venir fort, un grognement suivi de ce souffle de relâchement, c’est tellement sexy que je peux pas arrêter de me caresser en le regardant, son sourire est épanoui, ses yeux langoureux, il pose son regard sur chaque partie de mon corps, je me sens transcendée d’une immense satisfaction. 

Il s’approche du bord de la fenêtre. Assez prêt pour m’embrasser l’intérieur de la cuisse, au niveau du genou. J’ai un choc électrique qui me traverse de la tête au pied. 

Je voulais sentir ton odeur, tu sens le sucre et le plaisir.

Arrête je pourrais repartir. J’avais tellement envie de toi.

Rentre sous les couvertures, je reste sur le balcon et je t’accompagne dans ton deuxième voyage. 

On fume une cigarette, puis avant de partir, il me guide dans chaque mouvement pour que je vienne guidée par le rythme de sa voix grave qui se répercute sur les murs avant d’atteindre mon corps. 

Est-ce qu’on a pratiqué du tantrisme juste là ?

Hmmm..ouai, mais on a triché, on est venu plusieurs fois.

J’aurais cédé des milliers de fois, suffisait de me le demander. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star