Une histoire impudique

Il est 18h30 quand je passe le pas de ma porte. Essoufflée de mon ascension des escaliers et de ma journée, je balance mon sac dans un coin du salon et me jette sur le canapé. Quelle belle sensation que de sentir tout son corps se relâcher de la pression du quotidien. Mon pantalon entrave la plénitude de ce moment, trop serré, trop inconfortable, je le retire et le jette lui aussi dans un coin du salon. 

Un peu de musique, et un petit verre de vin plus tard mes petites fesses innocentes se trémoussent au rythme des îles. Mon soutien-gorge devient lui aussi trop serré et trop inconfortable, voilà un nouvelle recrue pour le tas au fond du salon.

Je commence à être pompette et des petits picotements d’excitation se manifestent dans ma culotte. Coquine, je pense à mon chéri, à son beau membre bien tendu et à tout se qu’il pourrait me faire avec. Mais ce soir il n’est pas, il va falloir que je me débrouille toute seule pour assouvir ce désir qui démange mon bas-ventre.

Je suis encore debout quand je glisse ma main dans ma culotte. On dirait que mon clitoris est déjà tendu et prêt à recevoir des caresses… hummm, l’effet du vin et des caresses est délicieux, je vais plus loin. Je suis déjà chaude comme la braise quand je réalise que j’ai oublié de fermer les volets! 
J’ai bien des rideaux mais si mes voisins était là, ils auront peut-être profiter du spectacle en ombre chinoise… oups!

Je m’isole du reste du monde pour entrer dans une phase plus interdite de mon voyage vers l’orgasme. J’allume mon ordinateur et me munis de mon petit god violet que mon chéri m’a acheté. Qu’il est parfait ce chéri, même à distance il s’occupe de ma chatte. Je choisis la catégorie « Porno pour femme », plus sensuelle, plus respectueuse et aussi avec des jolis plans sur des femmes en train de se lécher pendant qu’un bel homme bien monté les culbute l’une après l’autre, et j’introduis mon jouet dans mon sexe. Hum, hummmmm. C’est bon de se laisser aller aux plaisirs personnels… 

Je n’en finis pas de faire des aller-retours avec mon jouet quand je sens que je ne vais pas tarder à tout lâcher. C’est alors que j’entends le loquet de la porte se lever et qu’il me retrouve prise sur le fait, dans une position ouverte et humide…. Il est rentré plus tôt que prévu, son voyage s’est terminé en catastrophe et il n’a pas pu me prévenir… 

On dirait bien que ma petite chatte n’a pas fini sa soirée …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star