Les doigts ou les toys?

Texte : Anonyme
Illustration : Laurence Gaudreault

Je sais pas, je sais même pas vraiment de quoi j’ai envie, exactement envie.

Ouvrir le tiroir de la table de chevet, faire un peu de bruit et rallumer la lumière pour trouver ce que je cherche: excitant.

Vibro: pas excitant trop bruyant.
Les cordes: excitant.
Gémir tout doucement la tête dans l’oreiller: excitant.
S’occuper de mon cul: excitant.

Ok. J’ai trouvé ce que je veux je crois que j’ai trouvé.

Me sodomiser, avec un doigt ou deux, pas plus, jusqu’au profond. Peut être le plug serait agréable mais j’ai envie de sentir, de me sentir, de sentir mon cul qui se tend jusqu’à serrer mon doigt comme un étau. J’ai envie d’accélérer les va-et-vient à ce moment là et de commencer la bataille: la tension de mon cul contre le rythme de mon doigt. On a dit nous sommes en guerre, moi je respecte les thématiques même si je nique la police.

J’enlève ma culotte je garde mon tee shirt, je l’aime bien, il est doux et un peu grand.
Je passe mon doigt à l’entrée de mon vagin, bébé tu es déjà mouillée, je souris, il suffit de parler de cul pour que tu mouilles.
Pas besoin d’allumer la lumière pour attraper le lubrifiant, toujours à sa place, sympa. Tout devient précis, les battements de mon cœur, le poc de l’opercule, la sensation de la couette sur ma peau, le bruit mi-dégueu du lub dont je couvre mes doigts.

J’écarte les jambes, un peu, pas trop, et commence par une caresse appuyée sur ma vulve entrouverte. Écraser mes petites lèvres avec la paume de ma main, sentir mes poils collés, me dire hell yeah tout glisse déjà si bien. Chatte chaude et main tiède mouillée.

Main gauche j’étale le lub jusqu’à mon anus.
J’ai chié quand la dernière fois je sais plus c’est pas grave.
Je le caresse, je le palpe, tout doucement et vient y glisser une phalange, celle de mon majeur. Frisson. C’est chaud et doux, je bouge le doigt à peine, pour sentir. J’adore le cul, c’est une chatte ferme et très profonde.

Main droite: tout droit, je me connais par cœur et ce soir j’ai pas envie de grandes surprises ou d’aventures spirituo-sexuelles. J’ai envie de me baiser, simple et fort. Si ce mur ne faisait pas la jonction avec la chambre de ma coloc je me baiserais contre le mur, bruyamment, les cordes entre mes lèvres et autour de mon cou. Deux doigts sur mon clitoris et immédiatement je me met à bander. On a dit tout droit, je me caresse comme pour dire, c’est bien tu bandes, c’est bien, bande encore, oui c’est bien, encore plus maintenant, tu peux bander plus je sais que tu peux.
Le plaisir ouvre mon cul, j’appuie ma phalange, la sort, la rentre, la sort à peine, la rentre un peu plus. Déjà c’est le feu dans mes cuisse, c’est le feu dans mes joues. Est ce que je respire fort?

Main droite: tout droit, un peu plus vite. Deux phalanges.

Je suis sur le dos.
Tu avais deviné?
Ça va dans ta culotte?

Pause, respiration.

Je me redresse, exit la couette, exit la pudeur, et vient écraser ma tête contre l’oreiller, le cul tendu, pour pouvoir passer ma main gauche par derrière.

Je recommence à caresser mon gland, et vient glisser mon majeur dans mon cul. Exactement et jusqu’au bout. Superbe position. Je me tends. Début de la bataille. Sortir mon majeur, presque entièrement, et me pénétrer d’un coup rapide. Sortir mon majeur, recommencer.

Main droite: tout droit. Voilà, mon cul se tend, voilà. J’ai envie de plus, j’ai envie de me sentir remplie de l’intérieur, mon index rejoint le majeur. Je me baise vite et brutalement, je halète, petite chienne. J’accélère les pénétrations, bien profond, le plus profond possible, jusqu’à m’arracher des gémissements, étouffés par l’oreiller. Je vais jouir, je sais que je vais jouir, je me tends, encore, plus.

Main droite: prestissimo, je suis dure, trempée, en érection. Début de mal de bras, j’accélère, dernières forces dans se sodomiser le plus fort et le plus vite possible, j’explose. Respiration retenue, je me tends encore, j’explose, je me tends, j’explose, jusqu’à ce que la tête me tourne et que je n’aie plus assez d’air.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star