Merci à toi

Elisabeth Massicolli

Je scrolle, couchée sur le sofa, emmitouflée dans ma couverture en laine pesante. Je me suis abonnée à plein de comptes sexu, je sais pas si c’était une bonne idée, finalement. Des langues qui se touchent, des seins dont on a caché les mamelons, de la poésie qui donne chaud. C’est pourtant quand je tombe sur ses jambes à elle, immortalisées dans un grand bain sortant d’une mousse immaculée, qu’un frisson de plaisir me parcoure l’échine. Mon dieu, ce que je donnerais pour y être plongée moi aussi, dans cette eau chaude, dans cette mousse qui a l’air de sentir si bon, dans cette salle de bain illuminée aux chandelles qui, sans doute, éclairent doucement son visage, son cou, ses clavicules, ses seins. Je nous imagine, chacune de notre côté de la baignoire, face à face, les jambes entremêlées, la sueur qui perle sur nos fronts. Je masserais lentement ses pieds, ses cuisses. Je la tirerais vers moi pour mieux la toucher, ses jambes maintenant autour de ma taille, ses seins lourds aux mamelons durcis par le froid à quelques centimètres des miens, sa langue dans ma bouche, et sa vulve à portée de mes doigts. Je caresserais lentement son clitoris avec mon pouce pour qu’elle gémisse, ses lèvres sur les miennes. Ma langue s’attarderait sur ses mamelons, récolterait les gouttes d’eau dans son cou. Je la ferais languir, jusqu’à ce qu’elle me supplie de quitter l’eau tiède du bain pour son lit, pour ses draps chauds et confortables qu’on rejoindrait, encore humides, nues, grelottantes.  

Mon téléphone vibre et me sort de ma rêverie. C’est J. Il me demande ce que je fais. Je sors la main de ma culotte pour lui répondre. Pas grand-chose, je paresse. Toi? Il m’envoie une photo de lui, au lit, tasse de camomille en main. Elle paraît minuscule dans sa grande main forte, veinée, qui me rallume aussitôt le bas ventre. J’ai jamais voulu être une tasse de thé avant maintenant. Il répond presque aussitôt. Je te prendrais avec moins de délicatesse. Damn. 

Ma main retrouve mon entrejambe. Un doigt de chaque côté de mon clitoris, je me touche lentement. J. continue de m’expliquer ce qu’il me ferait si j’étais là, maintenant, dans son lit. Comment il m’attacherait les mains avant de me lécher avec appétit, me laissant tout près de l’orgasme. Comment il mettrait ensuite sa queue dans ma bouche jusqu’à ce que j’en bave. Comment il me ferait venir avec ses doigts, sa bouche sur mes mamelons, avant de me retourner sur le dos et de me pénétrer, fort, vite, pendant que je suis encore sensible et mouillée. Je sais qu’il sait que me masturber et texter en même temps, ça se fait difficilement. On joue chacun notre tour. Ces images dans mon cerveau, je ferme les yeux et je m’attèle à la tâche. Je mouille mes doigts de cyprine et m’active sur mon clitoris, que j’encercle, frotte, masse. De plus en plus fort. Je sais que tu te touches. C’est assez pour que j’ai envie de le faire aussi. M’imaginer la main de J. qui va et vient sur sa queue dure me donne le coup de grâce. Un délicieux spasme me secoue, mon vagin se contracte et se relâche. Je gémis. Mon pyj’ de coton est complètement trempé. Je savoure quelques instants cette dose de sérotonine, avant d’écrire à J. Merci. Quelques minutes s’écoulent, puis un message audio d’une quinzaine de secondes apparait sur mon écran. J’entends avec plaisir le souffle de J., des râlements sourds, et un cri de jouissance étouffé.

Merci à toi. 

One reply to “Merci à toi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star