151 tokens

Texte : Anonyme
Illustration : Pauline Cornu @paulieheart

Je fais partie des personnes qui ont eu la chance de rencontrer quelqu’un peu avant le confinement. Et quand je dis quelqu’un, c’est LE quelqu’un. En plus d’être tombée amoureuse de lui bien trop rapidement, j’ai trouvé le binôme parfait en ce qui concerne le sexe. C’est quasi mystique.

Aujourd’hui, je suis sur un petit nuage composé d’orgasmes, de bains et de Uber eat.
Je suis dans un couloir interminable d’excitation et de jouissance. Je passe mes journées à faire l’amour ou à penser à faire l’amour. J’admire son doux visage et son énorme queue avec l’impression de les redécouvrir chaque jour. Comment peut-on avoir l’air si innocent et si dégueulasse à la fois ? J’en deviens complètement obsédée.

Cela faisait plusieurs semaines que E m’avait proposé d’essayer de faire de la cam. Avec le confinement, le moment était opportun. On pensait gagner de l’argent sans faire trop d’efforts, et surtout essayer quelque chose de nouveau. On ne sait pas vraiment quelle raison l’emportait sur l’autre. Je crois que l’on avait surtout envie de partager notre incandescence sexuelle au monde entier.

Je me suis longtemps dit qu’il n’y avait que des weirdos qui devaient se sentir seuls sur ce type de site. Et qu’à l’heure du porno gratuit, personne ne devait traîner là dessus. Mais une fois la surprise passée et le concept apprivoisé, je me suis doucement laissée prendre au jeu et j’imaginais déjà de quelle manière on pourrait se démarquer dans cet obscur océan de vulves et de verges.

Après de multiples péripéties pour s’inscrire et faire les bons branchements, un après-midi nous nous y essayons. Mon coeur bat un peu vite, je réalise ce que l’on s’apprête à faire. Heureusement, on boit quelques bières avant, ce qui me permet de me détendre un peu. Je mets un body en dentelle, il est en caleçon. Pour une première fois, on ne s’attend pas à recevoir de l’argent. On préfère faire ce que l’on a envie pour découvrir le site. En général, pour se faire des bénéfices, il faut proposer une liste de prix aux internautes en fonction des actions effectuées, mais nous n’avions pas le goût de faire ça pour l’instant, encore trop spontanés et innocents dans notre démarche.

Je ne regarde pas trop l’ordinateur, on commence à se caresser sensuellement sur du Innershades. On se retrouve nus, excités et fébriles. Commence une succession d’obscénités que l’on aime se faire généralement, en s’insultant en français. Je prends mon pied mais j’ai plus de mal à me laisser aller qu’à l’habitude. Au bout de quelques minutes, en pleine levrette, mon regard se tourne vers l’écran et je vois que 500 personnes sont connectées. Je le dis à E qui est aussi agréablement surpris que moi.. mais un peu déconcentré. J’en profite pour regarder de quoi j’ai l’air en vidéo. Moi qui suis complexée par certaines parties de mon corps, je ne ressens aucune gêne. J’ai l’impression d’observer une inconnue. Je me lance à corps perdu sans me poser de questions.

Certains internautes donnent quelques tokens, ce qui fait retentir la sonnerie et nous rappelle constamment que nous sommes observés. Au bout d’une heure environ, j’essaye de faire jouir E sur mon visage afin de terminer en beauté. C’est ce qui me rend dingue. La finalité devient plus difficile étant donné la situation, mais je lui dis de me regarder dans les yeux et de se concentrer seulement sur nous deux.. oublier le World Wide Web. Nous y arrivons enfin et je crois que nous sommes heureux. Je n’ai pas envie de jouir devant le monde entier aujourd’hui, encore moins le visage couvert de sperme. Alors on éteint la webcam et je termine avec lui en toute intimité. Après chaque orgasme ensemble, une immense bouffée d’ivresse et d’émotion émane de tout mon corps. Je suis dans ses bras, déjà pressée qu’il se rhabille afin de tout recommencer, d’ici une heure ou deux, et toucher à nouveau son pénis bandé à travers son jean.

On se tourne ensuite ensemble vers l’écran et on relit les commentaires. Certains essayent de nous parler en français, d’autres font des compliments sur nos corps, il y a aussi des demandes étranges concernant mes pieds ou des « scream fuck me daddy please » ainsi que des requêtes de cam privées. Certaines personnes nous comparent à une oeuvre d’art et au Louvre, ce qui est à la fois étonnant et agréable pour une première fois. Aussi, nous réalisons que 800 personnes se sont connectées simultanément sur notre vidéo, cela nous semble énorme. Nous avons déjà 339 abonnés.. mais seulement 151 tokens de gagnés. Ce qui doit faire dans les 10 dollars.

On explose de rire et on se dit que ça nous aidera à payer les Uber eat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star