Jouissons sous la pluie

FloraRose

J’ai toujours adoré l’orage. Avant qu’il ne survienne, je me sens électrique et nerveuse, comme si la pression atmosphérique venait se loger dans mes tripes. Et quand enfin il éclate, quand enfin les gouttes épaisses viennent assombrir le sol dans le son lourd du tonnerre, quand enfin je peux voir zébrer le ciel noir des éclairs majestueux, la pression lâche et je me sens envahie d’un bien-être mystérieux.

Ce soir plus que jamais, je me sens comme accompagnée par le ciel qui gronde mon désir et pleure mon extase. Une cigarette à la main, je regarde la pluie tomber puis je laisse la fenêtre grande ouverte pour observer un moment la pluie mouiller le parquet. Pensive, je me tourne ensuite vers ma boîte en carton vert bouteille, achetée en septembre à Ikea pour quelques euros, parsemée de petits motifs ovale rose clair surmontés d’une tache rose foncé. Cela m’a toujours fait penser à une flopée de mignonnes petites vulves et c’est donc tout naturellement dans cette boite que j’ai commencé à ranger ma collection de sex-toys – collection qui s’agrandit petit à petit. Inspirée par tous ces petits clitoris suggérés, je me saisis de mon woomanizer allemand, un petit pingouin amical habillé d’un nœud papillon, et décide de m’allonger précisément sous ma fenêtre, pour pouvoir à mon tour mouiller le parquet dans une geste de communion avec l’orage.

Alors que la pluie m’arrose, je commence à passer la main sur mon corps mouillé d’humidité et de sueur. Mes mains se baladent, mes doigts courent comme un ballet inspiré, ma bouche salive d’impuissance, ma vulve se gonfle de désir. Au dessus de moi le ciel gronde, mes enceintes crachent une musique latino qui sature par moment et j’entends mes voisins et leurs invités rire au loin. J’effleure mon clitoris puis je promène mes doigts gourmands sur mes grandes lèvres. J’allume mon fidèle pingoo (c’est ainsi que je l’ai rebaptisé) et je cherche le gland de mon clitoris pour le poser exactement dessus. Immédiatement une chaleur se répand dans mon corps et, alors que les gouttes de pluie tombent sur moi, je commence à me laisser envahir par cette sensation d’être aspirée par le sol, et laisse mon corps tout entier ne faire qu’un avec ce dernier.

Comme un amant énigmatique, le sol m’attire, je me laisse aller contre lui. Une main tient fermement mon jouet, augmentant progressivement la vitesse d’aspiration, et l’autre se promène sur mes formes, sur mon corps, suivant le paysage en reliefs de ma chair. Mes paupières sont fermées, ma bouche est entrouverte, mes cheveux sont lâchés. Mon corps commence à se cabrer sous l’effet de mon sex-toy qui s’intensifie, mes pensées vont et viennent suivant les souvenirs de mains curieuses d’amants gourmets. Je caresse mes cuisses et remonte jusqu’à entrer délicatement deux doigts fiévreux dans mon vagin. De l’autre main je promène l’aspiration sensuelle de mon pingoo. J’interrompt l’opération un instant et dépose quelques gouttes généreuses de lubrifiant. Je l’étale et pendant que mon sexe s’imprègne de cette nouvelle matière, une sensation de froid irradie mon corps de frissons. C’est agréable, c’est doux. Ça m’excite. Je prend un autre sex-toy et l’introduis dans mon vagin, je le laisse comme ça vibrer au maximum et mon bassin accompagne cela de mouvements circulaires. Je replace alors le pingoo sur mon clitoris et j’ai l’impression que tout mon corps vibre avec ces deux appareils. Je me cambre complètement et profite de la sensation de mon clitoris qui se fait aspirer, et de ma vulve qui se gonfle d’extase. Mon visage se tord de plaisir alors qu’un cri aigu sort de ma gorge, et les appareils m’entrainent dans un seul mouvement d’ivresse langoureuse.

Je reste comme ça, arrosée par la pluie battante, les larmes aux yeux d’enivrement érotique et le bassin secoué de spasmes nerveux. Augmentant l’intensité, je croque dans la chair sucrée de la jouissance et continue jusqu’à l’orgasme long et plein, de ceux qui nous donnent la sensation de s’enfoncer dans l’eau sans jamais vouloir y remonter…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star