Thank you, it was very nice

J’ai une nouvelle addiction. 
C’est pas mon genre, je ne m’attache que très rarement, mais cette fois-ci c’est plus fort que moi. Le soir, c’est comme si je me transformais. Je mets mon plus beau string et mon peignoir en satin. J’ouvre mon ordinateur, tape l’adresse et le show commence. 
Il fut un temps où Omegle était réservé à mes soirées pyjamas entre amies. On faisait semblant de parler anglais, on se déguisait et on disait les plus grandes âneries à quiconque s’arrêtait à nous. Mais récemment, j’ai pris le temps de visiter la section non modérée (18+) et je ne me suis jamais sentie aussi sensuelle. Prenant soin de camoufler le haut de mon visage en plaçant stratégiquement ma webcam, je passe au peigne fin chacune des personnes qui se caressent devant mes yeux. Clairement, les femmes sont en minorité ici parce que la simple vue de mes lèvres entrouvertes et de mon peignoir, prêt à tomber, redonne vigueur à ces hommes qui se masturbent publiquement. Lorsque je m’arrête sur l’un d’eux, je leur accorde un sourire qui entend beaucoup plus. La conversation est souvent courte et banale.
Hi
Hey
Where you from ?
Canada, you ?
New York. How old are u ?
À ce moment, je suis la femme la plus puissante du monde. Je peux les faire languir dans l’attente délicieuse que je dévoile mes seins qu’ils peuvent deviner à travers le tissu. Je pourrais très bien quitter, mais ce que j’aime le plus c’est les entendre me supplier de leur offrir un moment intime. 
Fuck me, you’re so hot. I want to feel you so bad
Il n’en prenait pas plus pour que je dévoile mes fesses à l’homme dans l’écran. De dos, je caresse mes courbes lentement, je fais monter la tension. Je claque mes fesses jusqu’à ce qu’il me supplie de retirer ma culotte. Je fais face à la caméra et glisse une main sur mon ventre et descend plus bas, jusqu’à ce que je puisse toucher ma vulve mouillée et sensible. L’homme se caresse rapidement, j’entends sa respiration et ses gémissements. Je l’accompagne avec des petits cris de plaisir.
I love your voice. I’m so close, cum with me
Mon string est maintenant à mes pieds. Mes doigts sont pressés contre mon clitoris gonflé. D’une main, je fais des mouvements circulaires et de l’autre je me pénètre. Mes deux doigts vont et viennent en moi. Je sens couler mon liquide sur mon anus. Le lit est trempé et je sens que je vais exploser à tout moment. La chaleur monte dangereusement, ma respiration est saccadée. Je jouis en même temps que lui. Il grogne de plaisir, je vois le sperme couler sur son ventre et entre ses doigts. On prend un moment pour se calmer.
Thank you, it was very nice
Stranger has disconnected

One reply to “Thank you, it was very nice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star